Permettez-moi tout d’abord un petit avertissement… je ne vais pas vous raconter un conte de Noël… mais il y a du compte, dans ce récit… militant et complètement dans l’air du temps…

Il s’intitule : le Père Noël est en grève…

Cette année, le Père Noël en a raz le bol, et même plus… raz le plat de nouille… raz le chapeau rouge… cette année, il a vu les inondations, les suspicions, les attentats, les potentats, les injustices et les supplices…

Rendez-vous compte, cette année, 128 milliardaires en Suisse… au niveau mondial la fortune des plus riches (ceux et celles qui possèdent + de 30 millions de dollars) ont vu leurs richesses augmenter de 12 %… et les gilets jaunes sont descendus dans la rue… autre record : 130 millions de repas distribués par les restos du coeurs, et c’est déjà leur 33ème campagne d’hiver…

Oui le Père Noël aime les statistiques, mais ces chiffres l’ont affolés… bien sûr, il l’avait déjà entendu dire que les plus riches sont de plus en plus riches… et les pauvres de plus en plus pauvres… mais là, c’est trop…

Alors, lui aussi a mis un gilet jaune, et tous ses lutins… et ils se sont postés au premier rond point à la sortie du pôle Nord. Ca faisait un peu bizarre, les chapeaux pointus et les gilets jaunes agglutinés dans le virage… je ne sais pas si vous avez vu cette image sur instagramme ? non, évidement non, il n’y a personne là-bas… et leur action n’a servi à rien… le seul véhicule qui aurait pu passer par là, c’est le traineau du Père Noël ! Mais justement, il n’a pas passé… puisque le Père Noël a décidé de faire grève…

Bon, me direz-vous, c’est pas nouveau les disparités sociales, il y a toujours eu des pauvres… c’est vrai, et d’ailleurs, le Père Noël a toujours soigné ses distributions au plus démunis… il se souvient de l’époque où il mettait une orange dans les petits souliers tout usés alignés sous le sapin, rien qu’une orange, pleine de pépins… et même un peu amère… d’ailleurs presqu’immangeable sans sucre… mais qu’est-ce qu’il s’appliquait à la déposer, cette orange…

Mais voyez-vous, il n’a plus d’orange en commande… Ah ! oui, je vais vous révéler comment ça marche : le Père Noël ne peut livrer des cadeaux que s’ils ont été commandés et surtout payés par les parents… et donc, de nos jours, les commandes arrivent bien – des Ipads, des consoles, des smartphones et autres gadgets électroniques… mais les paiements ne suivent plus. Et la loi du Pôle nord est très clair : pas de paiement, pas de livraison… mais plus personne ne demande quelque chose de tout simple comme une orange…

En fait, le Père Noël aimerait faire passer un autre message. Il est d’ailleurs étonné que ce message n’ait pas encore été plus entendu… il aimerait bien être embauché par un autre patron que l’industrie de la consommation… il aimerait bien être du côté de son principal concurrent à Noël, vous savez Jésus, le Fils de Dieu, venu sur terre pour apporter l’amour de Dieu… ça fait plus de 2000 ans qu’ils se côtoient en cette période de fin d’année. Lui il a bien entendu ce message : Paix sur la terre, bienveillance parmi les humains… l’essentiel n’est pas dans l’avoir, mais le plus important, c’est l’amour.

C’est décidé, cette année, le Père Noël ne distribuera que ça : de la joie, de la paix, de l’espérance, de la justice, de la bonté, de l’amour, du respect, de l’égalité et du rêve !

Bon Noël à vous tous !